Mai : Le bilan

Pour beaucoup d’auteurs de mon âge, le mois de mai est synonyme de partiels à n’en plus finir. Je n’ai pas exactement fait exception à la règle ce mois-ci : mes professeurs ont majoritairement choisi de nous faire passer des QCM et de nous demander des rédactions pour palier à l’impossibilité de tenir nos examens en présentiel. Puisque ce système me permet d’éviter trois oraux dans trois matières compliquées, j’en suis plutôt satisfaite !

Ce mois-ci, pas de Camp NaNoWriMo pour me propulser dans la stratosphère avec la seule force de ma motivation, mais je suis quand même très satisfaite ! J’ai beaucoup avancé dans Quelque chose s’achève, quelque chose commence et me suis même permis le luxe d’écrire quelques articles pour le blog, qui arriveront au cours des mois de juin et juillet. J’ai hâte que vous les découvriez ! D’ailleurs, l’article De l’importance des « sous-genres » de la littérature vous a beaucoup plu, ce qui m’a ravie ! C’est un sujet qui me tient après tout beaucoup à coeur.

Le mois en nombres

Pendant le mois de mai, j’ai écrit en tout 94.655 mots ! Je dois dire que je suis fière de ce résultat. En tout, j’ai écrit 10 chapitres de QQC, répartis sur quatre arcs narratifs. Cela signifie qu’en moyenne, j’ai écrit 3.053 mots par jour, avec une pointe le 21 mai à 6.026 mots. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter le graphique ci-dessous, tiré de ma feuille de calcul de mai :

Mon objectif pour le mois était d’écrire 62.500 mots, autant dire que je me suis surpassée !

Mon ressenti en mai

J’ai adoré continuer d’organiser les lives d’écriture en votre compagnie ! Nous sommes désormais une dizaine à participer à chaque session. Par ailleurs, je suis devenue affiliate Twitch à la fin du mois ! Cela signifie que vous pouvez maintenant vous abonner à la chaîne pour débloquer l’accès à des emojis uniques (utilisables sur toutes les chaînes que vous regardez) et utiliser le programme de dons intégré dans Twitch. Comme vous le savez très certainement, ce genre de soutien financier me permettra de réduire le coût d’hébergement du site. Merci beaucoup !

J’ai été très fatiguée tout au long du mois, avec certaines périodes pires que d’autres. Je pense que les vagues de chaleur qui sont passées sur la Belgique y sont pour beaucoup. J’ai eu du mal à me concentrer uniquement sur ma fanfic, mon esprit allait chercher des idées absolument partout et qui suis-je pour refuser, pour résister ? Cela dit, j’ai eu un gros regain d’énergie en atteignant le début d’un arc qui me tenait à coeur.

L’ambiance sur le discord est absolument fabuleuse et je sais que je n’aurais pas écrit autant, loin s’en faut, sans l’énergie que j’y ai trouvée. Cette communauté née à la base de la nécessité d’un serveur lié aux lives est devenu un ensemble précieux que je veux protéger et remercier. Si vous lisez ces lignes, sachez que je vous adore !

Le programme de juin

Continuer d’écrire, bien entendu ! Il me reste quatre examens à présenter en juin, ce qui laisse décidément plus de place à l’écriture. Cela dit, j’ai des choses à faire IRL qui risquent de perturber occasionnellement la programmation des lives. Je vous tiendrai au courant de tout ça sur Twitter bien entendu !

Durant les deux premières semaines du mois de juin, je prévois entre autres de préparer le calendrier du Jeu de l’Adjectif de juillet 2020, notre quatrième édition. Je pense d’ailleurs le faire en stream, donc gardez un oeil sur mon Twitter et mon Wattpad pour ne pas rater l’annonce !

Je dois également travailler sur au moins deux articles ce mois-ci et corriger ceux qui paraîtront courant du mois. J’espère que vous les aimerez ! Somme toute, j’ai comme toujours plein de projets, et très, très hâte de vous retrouver sur Discord, Twitter et en stream. Passez un merveilleux mois de juin !

2 commentaires

Nous aussi on t’adore, Darling.
Félicitation pour ton mois incroyable !! ❤

Nyx M. Cavalier

Aw Darling ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.